­

Articles les plus récents

À travers les articles écrits sur ce site, l’AMPMQ laisse connaître à ses membres ainsi qu’au public sa position concernant les plus récentes décisions ou nouvelles concernant l’Association, ses membres, la GRC ou la police au Canada.

1105, 2016

L’AMPMQ DEMANDE AUX MEMBRES D’UNIR LEURS VOIX DANS UN REGROUPEMENT D’ASSOCIATION.

L’Association des Membres de la Police Montée du Québec (AMPMQ) vise la syndicalisation de la GRC incessamment par le regroupement des associations. PAR PAUL DUPUIS L’AMPMQ est à l’épicentre du mouvement syndical de la Gendarmerie [...]

605, 2016

33e TOURNOI DE GOLF DE L’ASSOCIATION DES MEMBRES DE LA POLICE MONTÉE DU QUÉBEC

L'AMPMQ tiendra son tournoi de golf annuel le 3 juin 2016 pour venir en aide aux jeunes victimes d'agression sexuelle L’Association des Membres de la Police Montée du Québec tiendra son 33e tournoi de golf [...]

Voir tous les articles
Positions de l’AMPMQ
Dans les médias

Bienvenue sur le site de l’Association des Membres de la Police Montée du Québec!

Depuis maintenant 30 ans, l’Association des Membres de la Police Montée du Québec défend les droits des membres de la division « C » de la GRC et des membres francophones à travers le Canada.

L’association a vu le jour Durant les années 70 en réponse à beaucoup de mécontentement des membres de la GRC concernant leurs conditions de travail. La GRC a répondue à cette manifestation des membres en instaurant un programme de relations de travail interne sous la responsabilité du Commissaire.

Grande victoire pour l'AMPMQ le 16 janvier 2015, lorsque la Cour Suprême du Canada a rendu un jugement qui reconnait le rôle de l’AMPMQ en tant que représentant de la majorité des membres du Québec et les membres francophones à travers le Canada.

Grande victoire pour l’AMPMQ le 16 janvier 2015, lorsque la Cour Suprême du Canada a rendu un jugement qui reconnait le rôle de l’AMPMQ en tant que représentant de la majorité des membres du Québec et les membres francophones à travers le Canada. Sur la photo, Gaétan Delisle, André Girard et Joe Brennan de l’AMPMQ avec l’avocate ayant plaidé la cause, Me Laura Young et l’avocat de l’AMPMQ, Me James Duggan. Sont aussi présents certains membres de l’Association des membres de la Police Montée professionnelle de la Colombie Britannique.

Les membres de la GRC de la Division “C’’ (Province de Québec) se sont manifesté contre ce programme préférant la voie de la libre négociation avec leur employeur, le Conseil du Trésor. Ce droit à la négociation collective fut toujours refusé par le Conseil du Trésor et dès lors toujours contesté par la GRC devant toute instance parlementaire et/ou judiciaire; question pour ces institutions de garder un pouvoir absolu sur tout ce qui a trait aux conditions de travail des membres de la GRC, incluant la façon de les interpréter et de les appliquer.

Le programme interne de représentation, malgré la bonne volonté des personnes mis en place pour le faire fonctionner, s’est avéré, depuis sa mise en place, n’être qu’un processus de consultation laissant les décisions finales à tout point de vue à la Direction de la GRC.

L’Association, pour sa part, depuis son instauration, n’a cessé de revendiquer des droits aussi fondamentaux que ceux de pouvoir accéder à la négociation collective et d’apporter, au chapitre des relations de travail à la GRC, un équilibre des forces en interaction pour que soit respecté la dignité de ses membres dans tout ce qui concerne leurs conditions de travail.

L’Association est intervenue à de multiples reprises devant différents Comités Parlementaires, Comités Sénatoriaux, instances Judiciaires afin de tenter de faire valoir ces Droits fondamentaux tout en tentant de protéger les droits individuels de ses membres pouvant faire face à des décisions questionnables de la GRC à leur égard, plus souvent préoccupée par la protection de son image corporative sur la place publique que par la protection de ses membres.

L’Association, bien que consciente des droits de gérance de la GRC, est là pour s’assurer que les membres de la GRC sont traités de façon juste, avec dignité et respect d’une part et de s’assurer que les éventuels termes d’un contrat de travail soient appliqués avec les mêmes qualificatifs.